Site icon

Déconfinement

Publicités
Le Premier ministre, Edouard Philippe, au Sénat le 4 mai 2020. — Senat/Cecilia Lerouge/SIPA

C’est un retard qui tombe au plus mal pour le gouvernement. La loi d’état d’urgence sanitaire n’a pas été promulguée à temps pour le déconfinement ce lundi. Avec cette erreur, l’exécutif se voit donc contraint de faire dès lors appel « au sens de la responsabilité des Français » pour respecter certaines de ses dispositions.

L’exécutif relativise

Pour minimiser ce mauvais timing, l’exécutif explique au sujet de ces dispositions qu’il était « en tout état de cause prévu qu’elles devaient faire l’objet d’une période de tolérance ». Le défaut de pouvoir présenter l’attestation d’employeur demandée pour emprunter les transports en commun d’Ile-de-France entre 6H30 et 9H30 et entre 16H00 et 19H00 ne sera verbalisé qu’à partir de mercredi, avait d’ailleurs annoncé dimanche la présidente de la région Valérie Pécresse.

Le conseil constitutionnel, saisi par Emmanuel Macron notamment, ne rendra finalement son avis que lundi sur cette loi d’urgence adoptée samedi par le Parlement. Cela repousse donc à lundi soir, sous réserve de cet aval, l’entrée en vigueur de deux dispositions phare : la limitation des déplacements à 100 km et l’attestation obligatoire dans les transports en commun.

La CNIL doit donner son avis

Un autre décret enfin sera, après avis de la CNIL « pris avant la fin de la semaine » pour autoriser, toujours sous réserve de la décision du Conseil constitutionnel, les systèmes d’information nécessaires aux enquêtes épidémiologiques.

Pour ce qui est des autres mesures du déconfinement, elles vont entrer en vigueur dès lundi matin puisque, « compte tenu de ces circonstances exceptionnelles », un décret temporaire sera publié au Journal Officiel de lundi pour les faire appliquer à effet immédiat. Il s’agit de la fin des limitations des sorties du domicile, obligation du port du masque dans les transports en commun, réouverture des commerces à condition du respect des gestes barrières et de la distanciation et limitation à 10 personnes des rassemblements dans les lieux publics.

LES FAITS

L’épidémie en France

L’épidémie en France

Ce qu’il faut savoir sur le déconfinement en France :

L’épidémie dans le monde

L’épidémie en France

Ce qu’il faut savoir sur le déconfinement en France :

A LIRE SUR FAUNES ET FEMMES MAGAZINE

Exploring American Fashion Trends: A Comprehensive Insight

Woven into the fabric of America’s rich cultural tapestry is the vibrant evolution of fashion, offering a kaleidoscopic view of its diverse society and complex history. Reflecting shifting epochs, changing societal norms, and numerous influences, from popular culture to regional preferences, American fashion paints a multi-hued storyline. This exploration journeys from the sartorial elegance of…

1/6 Un sympathique camaïeu de marron et orange pour enjoliver 𝙰𝚕𝚎𝚡𝚊𝚗𝚍𝚛𝚊 𝙵𝚕𝚎𝚞𝚛𝚒𝚜𝚜𝚘𝚗 / Instagram

Mode : Rouje x Damart, la collab’ mode preppy qui nous tiendra au chaud tout l’hiver

Des pièces romantiques et sensuelles à porter seules ou sous un pull, qui ne manqueront pas de nous  tenir au chaud jusqu’à la fin de l’hiver tout en insufflant une touche de délicatesse à nos outfits.

 En 2022 comment la lingerie influe-t-elle sur la perception de notre corps ?

Mais comment ces quelques bouts de tissus peuvent-ils avoir un tel pouvoir ? J’ai posé quelques questions à deux femmes de deux générations différentes afin qu’elles me confient leur perception de la lingerie, pourquoi elles aiment en porter et comment cela joue sur leur rapport au corps. — À lire sur panodyssey.com/fr/article/mode/en-2022-comment-la-lingerie-influe-t-elle-sur-la-perception-de-notre-corps-qjm3fam4hbe2

MODE : SÉBASTIEN BAZEMO EXPOSE SON KOKO DUNDA À LONDRES

Les nouvelles sont bonnes pour la maison Sébastien Bazemo ! La marque bukinabè de mode expose sa nouvelle collection dénommée ‘’Azur Spring Summer 2023’’ (Azur SS23) au salon ‘’Pure London’’ du 17 au 19 juillet 2022.

Quitter la version mobile